Rechercher un produit...
Rechercher un produit...
Rechercher un produit... Rechercher
Bienvenue chez Chloé de Studio Cabana

Bienvenue chez Chloé de Studio Cabana

Partager cet article :

Ce mois-ci, c’est Chloé Otton, architecte d’intérieur et fondatrice de Cabana Architecture, qui nous ouvre les portes de son sublime appartement haussmannien du 9ème arrondissement Parisien. Ici, styles et cultures se mélangent dans une ambiance minimaliste. Hauteur sous plafond, grands volumes et moulures aux murs ont immédiatement charmé notre entrée dans cet appartement entièrement rénové. Ici, c’est tout l’univers de la jeune maman qui s’exprime à travers son goût pour l’art, les pièces uniques et les matières brutes. Prêt pour la visite ? C’est parti !


Chloé, peux-tu te présenter ?

Je suis architecte DE. Nous sommes avec mon mari Benjamin les parents d’une petite Maxime qui a un an. Tous les deux originaires de Lille, j’ai rejoint Benjamin à Paris il y a une dizaine d’année, et nous habitons cet appartement qui a été mon premier projet en solo, depuis un peu moins de 2 ans.


Quelles étaient tes premières envies pour ton intérieur ?

Notre appartement est un haussmannien avec des jolis volets intérieurs, des volumes intéressants, beaucoup de molures et d’attributs d’époques. Je voulais donc laisser parler le lieu de lui-même en étant très minimaliste avec des faux blancs, des noirs des matériaux bruts et en variant les textures. En revanche il fallait restructurer tout l’appartement car il ne convenait pas à nos besoins. J’ai donc basé mon plan sur la lumière, afin de la laisser circuler au maximum et préserver le côté traversant malgré le nouveau cloisonnement.

Puis comme je collectionne pas mal d’objets je pense à l’avance à la manière de les mettre en scène et que cette scénographie puisse évoluer en fonctions de mes envies et besoins, donc que le plan « technique » permette une certaine modularité de l’espace. Pour mettre en valeurs ces objets souvenirs patinés je voulais jouer le contraste avec des murs dans les blancs froids presque bleutés, plus ou moins soutenus en fonction de l’exposition des pièces de l’appartement.





Comment l'as-tu meublé et accessoirisé ?

Principalement avec des meubles et objets chinées sur Le Bon Coin et aux Puces ou des choses de famille : la natte mauritanienne ayant appartenu à mon grand-père, les chaises William Katavolos qui étaient dans l’agence de mon père, ou le petit secrétaire de mon arrière-grand-mère. Et quelques luminaires de designer que l’on nous a offert en cadeau de mariage, comme le lampadaire Akari d’Isamu Nogushi, les appliques Charlotte Perriand. Pour les œuvres d’art, il y a aussi des sculptures de ma belle-sœur Agathe Prouvost, et des collages, croquis, peintures que j’ai chinés ou faits moi-même en attendant de pouvoir nous offrir celles dont nous rêvons !




Où trouves-tu tes inspirations ?

Un peu partout ! A Paris, avec toutes les couches d’histoires présentes dans la ville, mais aussi en voyage. Aux puces de St Ouen où j’essaye de me rendre dès que possible. Sinon je suis de près le travail des studios que j’apprécie sur Instagram, comme Studio KO, Festen… J’ai un réel penchant pour les années 30’s et le mouvement moderne, donc dans le travail de le Corbusier, Robert Mallet-Stevens, Alvaar Alto, pour la pureté des lignes et l’apparat subtil. Mais aussi les sculpteurs de cette époque comme Constantin Brankusi, Barbara Hepworth, Jean Arp ou Isamu Nogushi pour leur rapport à la matière et la volupté des formes. Charlotte Perriand pour l’avant-gardisme ou les designers Italiens de la seconde moitié du XXème pour le côté fun et rock (comme Giancarlo Pierretti, les frères Castiglioni ou Vico Magistretti).





Quelle est la pièce où tu aimes passer le plus de temps ?

Je passe beaucoup de temps dans ma cuisine car j’adore cuisiner, elle est lumineuse et conviviale.



Quelle est ta pièce de mobilier préférée ?

J'aime beaucoup ma chaise de bureau en cachemire noir Charlotte Perriand.

 

Quelle place prend la brocante dans ta décoration ?

Une place centrale. A part les lits et quelques luminaires presque tout est vintage. J’adore la patine et l’émotion que dégagent les objets qui ont une histoire. C’est un peu maladif je peux passer des nuits à chiner sur internet lorsque je ne traine pas ma famille dans les brocantes le we. J’adore mixer les styles, et pour moi une composition réussie est la combinaison du simple, de l’intemporel et du cool.

Un vieux canapé recouvert d’un grand drap blanc ancien, une table d’artisanat rustique, une assise de designer, et une lampe italienne très 70’s créent toujours leur effet, tout comme une veste vintage, un t-shirt tout simple, avec un vieux jean, des jolies boots, accessoirisés par une paire de lunettes cools.
 

 
 

Quelle est ta pièce favorite chez Debongout ?

J'adore Donna, la table en verre N°12 !

Qu'est-ce que le bon goût pour toi ?

Je pense que le bon goût c'est trouver l’équilibre pour créer une atmosphère accueillante dans laquelle on se sente bien.

Claire Leblond-Faure

À propos de Debongout.

Dénicheuse d’objets déco exclusifs et abordables. Pièces vintage, artisanat ou produits neufs , découvrez mon univers à travers ce Notebook, véritable journal de bord de l’aventure Debongout. Maintenant le bon goût n’est plus un luxe.

RETOUR AU SOMMET